fbpx
Haut

Akoneo

Akoneo Incubateur appel à projets femmes

Akoneo incubateur lance son 1er appel à projets portés par des femmes

Akoneo aimerait incuber autant de femmes que d’hommes. Pour établir davantage d’égalité, l’incubateur lance un appel à tous les projets portés par des femmes (une rareté !).

L’enjeu : participer à la parité entrepreneuriale, et favoriser l’essor des projets portés par des femmes, tous secteurs confondus.

Les porteuses de projet : demandeuses, indépendantes & économes

Akoneo incubateur reçoit seulement 30% de candidatures de femmes. L’équipe a identifié trois points clé :

  • Les femmes se montrent très demandeuses, et à l’écoute des conseils dans leurs choix stratégiques.
  • Elles créent davantage seules, avec une approche multi-casquettes, et une dynamique d’autofinancement plutôt que de levée de fonds ou d’emprunt.
  • Souvent plus prudentes, elles se montrent particulièrement réfléchies, et évitent de s’engager dans des dépenses en début d’activité.

Un accompagnement positif mais lacunaire

Depuis quelques années, l’offre d’accompagnement et de financement à destination des porteuses de projet s’est enrichie. De nombreuses initiatives sont prises pour favoriser l’entreprenariat féminin, qui tend à progresser depuis plusieurs années.

Cependant, Akoneo remarque que les offres d’accompagnement sont quasi systématiquement assorties de conditions qui excluent une large part des projets portés par des femmes, parce qu’ils sont réservés à des projets tech, digitaux, innovants, etc.

C’est pourquoi Akoneo lance son 1er appel à tous projets portés par des femmes,

sans condition restrictive quant à la nature ou au secteur du projet, et sans engagement de durée.

« Les femmes sont demandeuses de conseil.

C’est à nous de leur proposer l’accompagnement qui convient à leur projet.

Je veux participer à faire progresser l’égalité des chances

entre projets portés par des hommes et par des femmes »

Myriame Honnay, co-fondatrice Akoneo incubateur

« Heureusement que j’ai trouvé Akoneo ! » Agathe Lambert, pré-incubée Akoneo :

« En tant que femmes, on croit qu’on doit se débrouiller par soi-même, pour tout. Donc, se faire accompagner demande de changer cet état d’esprit, de prendre confiance en soi et son projet. D’acquérir davantage d’ambition aussi. J’ai eu des difficultés à trouver un incubateur qui accepte un projet qui ne soit pas lié à la tech ou à l’innovation. D’autant que je ne voulais pas un environnement purement féminin. Akoneo est le seul que j’ai trouvé. Travailler avec Myriame, ça me donne de l’élan, du ressort, des ailes. Elle est un peu ma conscience, elle me rassure dans mes décisions stratégiques. Aujourd’hui, je me dis que moi aussi je peux voir grand »

Interview de MyriameHonnay, co-fondatrice Akoneo incubateur

Comment analysez-vous le déficit de candidatures féminines ?

« Il y a un déficit d’accompagnement dès lors qu’on ne crée pas une entreprise tech, digitale, innovante, etc. Cela discrimine les projets portés par des femmes, souvent porteuses de projets à haut potentiel. Or un accompagnement stratégique bienveillant permettrait à de nombreuses porteuses de projet un décollage souvent plus efficient. Leurs projets se montrent souvent très prometteurs, ils ne demandent qu’à être accompagnés !

Pourquoi l’incubation vous parait-elle une étape clé vers la parité entrepreneuriale ?

Il faut oser investir pour décoller : le retour sur investissement est réel et l’ampleur que cela donne tant à l’entreprise qu’à sa porteuse de projet est significatif. Les entreprises accompagnées sont plus pérennes. Oser investir au départ s’avère donc un enjeu crucial pour elles, et pour le projet entrepreneurial qui leur tient à cœur ! D’autant qu’elles représentent un potentiel de développement très conséquent : elles sont souvent plus diplômées que les hommes, et représentent moins de risque de déposer le bilan. 

Comment faire évoluer ces points de blocage ?

En tant qu’acteurs de l’entreprenariat, nous avons un rôle à jouer pour faire bouger les lignes progressivement. D’autant que je suis convaincue que notre approche d’incubation de proximité correspond particulièrement à leurs besoins : nous ne demandons aucun engagement de durée, nous accueillons les projets de tous secteurs, même lorsqu’ils ne sont pas innovants, et notre accompagnement se fait sur un mode agile, dans toute la France. Pour aider les femmes à oser se faire accompagner, commençons par décloisonner l’incubation : donnons-leur davantage de possibilités de se faire accompagner, quel que soit leur projet ! ».

Chiffres clé : entreprenariat féminin

  • 32.3% des entreprises sont créées par des femmes en 2021 (1)
  • Les entreprises féminines sont surtout présentes dans les activités de services et le social (2)
  • Les équipes fondatrices féminines représentent moins de 10% des montants totaux levés en 2020 (3)
  • une TPE dirigée par une femme a 40% de risques en moins de déposer le bilan qu’une TPE pilotée par un homme (4)
  • Les femmes entrepreneurs sont massivement diplômées : 90% ont fait des études supérieures et 57% possèdent un bac+2 (contre 49% des hommes) (5)

Nous appelons les femmes entrepreneuses à candidater à notre appel à projets !

candidatures : du 25 avril au 25 juillet 2022

Tous projets ambitieux, au stade de la création ou en cours de développement.

>> Du 25 avril au 25 juillet 2022, les porteuses de projet sont appelées à :

  1. candidater en ligne pour intégrer potentiellement l’incubateur en trois semaines
  2. choisir son accompagnement sur-mesure avec son business developer
  3. décoller aux côtés de sa/son nouvelle/nouveau co-pilote
  • Durée de l’accompagnement > aussi longtemps que la porteuse de projet en ressent le besoin.
  • Tarification > sur-mesure selon le stade de développement de l’entreprise, le chiffre d’affaires, et le niveau d’accompagnement souhaité. Sans engagement de durée, à partir de 360 € HT la pré-incubation et à partir de 1500 euros l’incubation.
  • Candidater > https://akoneo.awardsplatform.com/
  • + d’informations > contact@akoneo.fr // +33 (0)3 67 29 01 60 // https://akoneo-incubateur.fr/faq/

Akoneo : incubateur de proximité

Parce qu’un porteur de projet n’a pas quatre bras, Akoneo se greffe tel un bras-droit. Le porteur de projet décide, son business developer conseille, organise, coordonne, délègue, réalise. Stratégie, recrutement, marketing, communication, levées de fonds, création de franchise : Akoneo s’en charge. Obsédés par la viabilité financière du projet, les business developers le co-pilotent avec les experts-comptables et toutes les fonctions supports, pour plus d’efficacité et de rentabilité. Pendant ce temps, le porteur de projet peut se concentrer sur son expertise.