fbpx
Haut

Akoneo

Le Glossaire des entrepreneurs

Entrepreneurs, startups, accélérateur, business developer, tout le vocabulaire dont vous avez besoin regroupé dans le glossaire des entrepreneurs

 

Accélérateur : L’accélérateur a pour objectif d’accompagner les porteurs de projet et start-up en phase de démarrage ou de développement afin de leur permettre de mener à bien leurs projets et d’obtenir la rentabilité attendue. Attention donc à l’excès de vitesse !


Accélération : L’accélération est un programme d’accompagnement à l’entrepreneuriat pour startups en phase de croissance, ou en phase de conquérir le monde.


AI ou IA (intelligence artificielle) : L’Intelligence Artificielle ou Artificial Intelligence en anglais, au-delà d’être déjà notre présent et indéniablement notre futur à tous, est une discipline qui tend à analyser et à reproduire les comportements humains. Beaucoup craignent que l’intelligence artificielle ne remplace l’homme, comme dans Terminator, mais la réalité est que cette intelligence est déjà très ancrée dans notre quotidien (reconnaissance faciale/vocale, automatisation informatique, jeux vidéo, algorithmes des réseaux sociaux, etc.). Inquiets des impactes sociétaux et économiques de l’IA, les politiques commencent à légiférer afin de limiter son champ d’utilisation.


API : API est l’abréviation de « Application Programming Interface » qui signifie en français interface de programmation d’application. API est un terme informatique utilisé la plupart du temps par les développeurs pour désigner un outil logiciel ou une fonction à intégrer à un site web ou un autre logiciel pour ajouter une fonctionnalité.


Back end : En programmation, le backend est la partie immergée de l’Iceberg. Elle permet de gérer le contenu qui sera exposé aux visiteurs d’un site Web (voir Frontend). On a donc affaire ici à de véritables techniciens de l’ombre qui s’assurent de la bonne réalisation des actions du site et par extension de la bonne expérience client. 


Back office : Au sein d’une entreprise, le back office est celui qui va gérer des actions de soutien et d’administration. On le retrouve principalement dans le secteur de la finance et est en contact avec le front-office et le middle-office afin de le soutenir.


Bad Buzz : Le bad buzz en communication, et quant à lui, perçu comme très négatif pour une entreprise. Il est soit provoqué soit subi par la marque et peut également provenir d’un buzz mal maîtrisé. Les bad buzz peuvent émaner entre autres d’un mauvais avis client sur les réseaux sociaux, ce qui peut provoquer une vague de mécontentements d’internautes sur ce post, créant ainsi un effet boule de neige. Il existe également les avis Google My Business qui permettent de recenser des avis clients, il est important de savoir y répondre quelque soit l’avis émis. Attention, une mauvaise réponse peut avoir un réel impact économique sur l’entreprise.


Benchmark : Dans le marketing, un benchmark mesure les performances d’une entreprise concurrente grâce à des indicateurs. Le but est d’analyser des actions réalisées par les concurrents pour pouvoir s’en inspirer et ainsi mettre en place des actions qui répondent aux besoins de nos clients.


Brainstorming : Le but du brainstorming en entreprise est de regrouper un maximum d’idées autour d’une table. Pendant cet exercice, les participants (si possible un groupe très hétéroclite), exposent leurs idées, des plus dingues aux plus sérieuses, sur un sujet donné. Il est important de  confronter les idées et de respecter le jugement de chacun. Cette technique est très utile lorsque l’on cherche à répondre à un besoin et à trouver des solutions. Le brainstorming étant un réel moment de créativité et de détente favorise l’épanouissement au sein d’une équipe. A pratiquer sans modération.


BSA : Un BSA est un Bon de Souscription d’Action, un instrument financier émis par une entreprise qui permet à un investisseur d’entrer dans le capital de celle-ci de manière différée, en échangeant ces bons par un certain nombre d’actions déterminé. Sorte d’engagement de l’entreprise à céder des parts prochainement à l’investisseur en échange de son argent, les BSA sont très appréciés pour une levée de fonds rapide sans modifier l’actionnariat et les statuts de l’entreprise immédiatement. 


BSA-AIR : C’est un BSA à Accord d’Investissement Rapide. L’AIR, est un contrat d’investissement pour les start-up qui sont en stade de développement. C’est en quelque sorte une levée de fond simplifiée qui permet à la start-up de se financer de manière rapide et économique en repoussant les négociations sur la valorisation. Plus d’informations ici.


B to B : Signifie Business to Business, de business à business. Ce terme désigne un acte commercial entre deux business, deux entreprises. On dit d’une entreprise qu’elle fait du B2B lorsque son activité cible une clientèle professionnelle.


B to C : Désigne l’activité commerciale entre un Business et un Consumer, entre une entreprise et un consommateur, en direct. On dit donc d’une société qu’elle fait du B2C lorsque la nature de son activité vise directement une clientèle de consommateurs.


BSPCE : Derrière ce mystérieux acronyme se cachent les « bons de souscription de parts de créateur d’entreprise ». Ces options dont seuls les salariés et dirigeants bénéficient sont des « bons d’achat » de part d‘entreprise à un prix fixé le jour de son attribution. Elles leur permettent de réaliser une plus-value à la revente du titre si l’entreprise connait un développement prospère. Cela a de quoi motiver les troupes !


Business Angels (BA) : Les Business Angels sont des regroupements d’investisseurs particuliers désireux d’investir leur argent et leur temps afin d’aider les jeunes entreprises à se développer. Les BA se regroupent souvent par affinités (financement de projets IMPACT (respectueux de l’environnement), de projets portés par des femmes, de projets développés dans une région, etc.). Ils interviennent généralement à un stade précoce de développement d’une entreprise, lorsque l’investissement est le plus risqué mais nécessaire au dépassement de la phase de concept et au développement de l’entreprise. Ils sortent régulièrement du capital lorsque de plus grandes levées de fonds sont réalisées. 


Business Developer : Le Business Developer ou BizDev est la personne chargée de développer l’entreprise en mettant en application la stratégie définie par ses dirigeants et actionnaires. D’un tempérament entrepreneurial, le BD recherche en permanence des opportunités conduisant à la création de valeur pour l’entreprise et ses parties prenantes. Poste rattaché à la direction, réel bras droit du dirigeant, le Business Developer doit à la fois avoir la tête dans la stratégie et les mains dans l’opérationnel afin d’être le moteur du développement économique de l’entreprise. 


Business Model : Le business model décrit la manière dont une entreprise prévoit de générer des profits. Il renferme généralement les informations concernant les produits ou services que l’entreprise a l’intention de commercialiser, mais également le marché visé ou encore les coûts prévisionnels.


Business Plan Le business plan est un document écrit dans lequel le porteur de projet explique en détail et formalise son modèle économique. Il s’agit d’un sort de feuille de route pour l’entreprise d’un point de vue marketing, financier et opérationnel. Il explique le concept du business, défini les objectifs et comment l’entreprise va s’y prendre pour les atteindre.
Le business plan est utilisé pour attirer les investisseurs avant que l’entreprise n’ait fait ses preuves et sers également comme point de repère pour l’entrepreneur et son équipe.


Buzz : Le buzz en communication, est un moyen à part entière de promouvoir un produit, un service ou un événement. En lançant un buzz, il faut être sûr de pouvoir le maîtriser, on ne peut pas connaître à l’avance l’impact et l’ampleur qu’il aura sur les médias et auprès de sa communauté.


Chatbot : Un chatbot est un robot qui permet de dialoguer avec des internautes sur un site internet ou les réseaux sociaux, par le biais d’une chatbox. Le chatbot apporte les réponses aux questions posées grâce à une base de données déjà existante qui évolue grâce à l’intelligence artificielle. Le chatbot ne pouvant pas répondre à toutes les questions de l’utilisateur, il doit être capable de le renvoyer vers une personne réelle qui pourra répondre à sa question. 

Bon à savoir : Vous pouvez paramétrer votre propre robot sur Facebook en quelques clics seulement.


Chatbox : Une chatbox est l’interface qui permet d’afficher une fenêtre de dialogue pour parler soit à un humain soit à un robot. Attention à ne pas confondre avec un chatbot qui lui est uniquement un robot.


Capital risque : Pour les jeunes entreprises innovantes à fort potentiel, le capital risque (ou venture capital) permet, au travers d’une participation généralement minoritaire d’investisseurs au capital, d’augmenter ses fonds propres.


Community Manager : Un community manager est le porte-parole d’une marque sur les réseaux sociaux. Il anime et gère toute une communauté pour développer l’activité et la visibilité de la personne morale ou physique. Les missions qui peuvent lui être confiées sont en rapport avec les tendances actuelles du marché, il pourra analyser ses concurrents, définir une stratégie et animer les réseaux sociaux, ainsi que créer son calendrier éditorial.


Coworking : Pour une entreprise, un espace de coworking signifie travailler ensemble dans un espace partagé. Mais il existe également des espaces de coworking regroupant plusieurs personnes de différentes entreprises pour travailler dans un lieu commun. Cela évite de faire du télétravail chez soi et donc de retrouver un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.


Crowdfunding : Le crowdfunding, ou financement participatif, est une solution de financement en plein essor consistant à collecter des fonds d’un grand nombre de personnes via des plateformes en ligne afin de financer un projet, une entreprise ou une cause.
Les entreprises font généralement appel au crowdfunding généralement dans l’étape de démarrage pour tester l’offre auprès d’un marché select et constituer une communauté des clients potentiels ou lorsqu’on recherche un moyen complémentaire de financement afin de consolider les fonds propres et permettre de créer un effet de levier sur d’autres financements : prêt d’honneur, prêt bancaires, subventions, etc.
Il existe 3 types de crowdfunding
– Le don : avec ou sans contreparties non financières tels qu’une lettre de remercîment, une réduction des tarifs de futurs achats, des goodies de l’entreprise etc
– Le prêt : avec ou sans intérêts qui permet de complémenter les financements des prêts classiques.
– L’investissement : via la souscription de titres de capital ou de créance, et dont la contrepartie est la participation aux éventuels bénéfices du projet.


Closing : Terme emprunté à nos amis anglais, le closing fait partie intégrante du processus de vente en B2B de manière générale. Il s’agit dans son sens littéral de « fermer » une vente et ainsi transformer le prospect en client.


Coût d’acquisition : le coût d’acquisition est le prix total d’un bien reprenant tous les coûts directement attribuables à l’acquisition et au fonctionnement du bien. Attention donc à ne pas tomber dans le piège d’un prix trop alléchant sans considérer l’ensemble des coûts liés à son utilisation !


Cold mailing : Réservé au B2B, le cold mailing a pour objectif de briser la glace avec son interlocuteur. En effet, dans une démarche de prospection de personnes avec qui vous n’avez jamais eu de contact physique ou virtuel, le cold mailing se veut installer un climat de confiance et un début de conversation. Soyez efficace au risque de vous prendre un coup de froid !


CEO : Le Chief Executive Officer est le directeur général de l’entreprise. Il est leader et représentant de l’entreprise pour laquelle il travaille.


COO : Le Chief Operation Officer est responsable des opérations de l’entreprise et s’assure du bon déroulement des activités et de l’avancement des projets.


CTO : Le Chief Technical Officer a la grande responsabilité de garantir le développement et l’innovation technologiques de son entreprise. Il a pour mission d’élaborer la stratégie de l’entreprise sur tous les projets technologiques.


Dashboard : Comme dans une voiture ou un avion, le dashboard permet de piloter l’entreprise. Ce tableau de bord regroupe tous les indicateurs communiquant sur l’état de performance de l’entreprise et permet ainsi de prendre des décisions stratégiques ou opérationnelles en présentant les informations essentielles à cette prise de décision.


Deal flow : Le Deal Flow est un terme utilisé par les investisseurs et autres professionnels de la finance. Ce terme peut paraître compliqué mais il désigne simplement le flux potentiel d’investissements entrants d’une entreprise. Le Deal Flow est donc la capacité d’une entité à attirer des investissements en sollicitant l’ensemble de ses parties prenantes et son réseau. Une structure ayant un bon Deal Flow est une structure qui a un excellent réseau d’investisseurs potentiels, capable de lui apporter les fonds nécessaires au moment voulu, à un prix décent.


Disrupter : Disrupter est un terme souvent employé par les startups. Littéralement, disrupter signifie bouleverser. Ici, il s’agit de bouleverser ou court-circuiter un marché grâce à une innovation, une stratégie marketing, ou tout autre moyen permettant à la startup de tout casser sur son marché!


Due diligence (due deal) : La due diligence est l’analyse exécutée par tout investisseur avant de réaliser une acquisition, le développement d’un nouveau marché, une fusion, etc. La due diligence prend souvent la forme d’un audit et/ou d’une étude de marché afin de mesurer les risques, la faisabilité et éventuellement la rentabilité de l’opération. La notion d’évaluation des risques est très présente dans la due diligence car elle détermine la capacité de l’entreprise à anticiper ou à atténuer les risques de l’opération. 


Digital nomade : En quête d’aventures et de liberté, le digital nomade est un travailleur, Freelancer ou entrepreneur vagabondant dans le monde entier avec comme fidèle compagnon, son ordinateur. Ne lui parlez pas de bureau ni de bouchons, tout est dématérialisé !


Entrepreneur : est une personne à l’origine de la création d’une activité économique Un entrepreneur est avant tout un décideur, un inventeur, un passionné qui prend des risques et qui repousse les frontières et qui est prêt à s’impliquer 100% matériellement et/ou moralement dans le développement et le déploiement de son projet pas forcement pour maximiser les profits de son entreprise mais plutôt pour la pérenniser.
Un entrepreneur est doté d’un leadership naturel, il  utilise ses compétences pour anticiper les besoins et apporter des bonnes nouvelles idées sur le marché.


Early stage : Une start-up en early stage est une entreprise qui est encore en phase de développement en vue du jour où elle sera rentable. A ce stade, elle se concentre sur le développement de produits, la constitution d’une base solide de clients et l’établissement d’un flux de trésorerie.


Elevator Pitch : Un pitch consiste en la présentation d’un projet ou idée, il a pour but de convaincre les potentielles parties prenantes de l’intérêt d’aider l’entreprise. Le concept d’”Elevator Pitch” est que la présentation doit être assez synthétique pour pouvoir être racontée le temps d’un trajet en ascenseur. C’est-à-dire quelques minutes mais elle doit être en même temps assez claire et efficace pour attirer l’attention de son audience. L’objectif est simplement de transmettre le concept général ou le sujet d’une manière passionnante et rapide. Le pitch est utilisé dans de nombreuses situations professionnelles, par exemple convaincre un investisseur ou un banquier de financer le projet, candidater à un incubateur, expliquer à des futurs partenaires le concept de l’entreprise, etc.


Front office : En première ligne et ambassadeur de l’image de marque, le front office se compose de l’ensemble des actions, fonctions, ou tâches directement en contact avec le client.


Framework : Le framework d’une entreprise décrit généralement l’organisation et la structure de gestion concernant sa politique d’entreprise, procédures ou encore changements de gestion.


Front end : Le « Front-End » est l’interface visible par tous sur un site ou application web avec laquelle on peut interagir. Le développeur « Front-end » a un véritable œil artistique afin de garantir que l’interface soit moderne, élégante et optimisée. 


Growth hacking: Le Growth hacking signifie littéralement « piratage de croissance ». Ce terme désigne l’activité marketing qui consiste à développer la croissance d’une entreprise de manière rapide et significative. Pour cela un ensemble de techniques marketing et commerciales est mis en œuvre afin de faire croître rapidement le chiffre d’affaires à moindre coût. Ces techniques marketing évoluent en permanence et suivent les tendances du marché. Leur mise en application a pour objectif de développer l’acquisition de trafic sur une page, l’incitation des visiteurs à s’inscrire, la capacité à retenir son visiteur, la capacité à faire recommander sa page par son réseau sur les réseaux sociaux et à générer un revenu de cette activité et des données récoltées. 


Guérilla marketing : La guérilla marketing n’est pas une forme de communication combative. Il s’agit en fait d’une forme très peu conventionnelle d’inbound marketing, dans la mesure où elle permet de sensibiliser différents publics à une marque en utilisant comme support de communication des éléments d’espace public (poubelles, parkings, arrêts de bus, passage piétons, bancs publics, etc.).

La guérilla marketing consiste à prendre le consommateur par surprise pour faire une forte impression sur le produit ou la marque, afin de créer une expérience mémorable et d’augmenter l’engagement des consommateurs envers le produit ou le service. Elle est conçue pour créer une expérience mémorable et augmenter la probabilité que le consommateur ayant interagi avec la campagne, parle du produit à son cercle social et augmente ainsi la viralité de l’action publicitaire.  


GUST : Gust est la plateforme des investisseurs (Business Angels, fonds de capital risque, investisseurs Startup, etc.), sur laquelle les jeunes entreprises désireuses de lever des fonds doivent déposer leurs documents nécessaires à l’instruction de leur demande de financement (pitch deck, présentation, besoin financier, business plan, projection financières, étude de marché, preuve de concept, etc.). www.gust.com 


Inbound marketing : c’est une méthodologie commerciale qui permet d’attirer les clients en créant du contenu et des expériences de valeur fait à leur mesure. Alors que le OutBound marketing ‘interrompt’ et ‘dérange’ l’audience avec un contenu qu’il ne souhaite pas forcément et peut être considéré comme inclusif. L’Inbound Marketing crée des liens avec sa cible, résout ses problèmes et la fidélise sur le long terme. Cette méthode est en plein essor grâce à l’internet et aux nouveaux médias digitaux.


Incubateur :  L’incubateur est le meilleur ami des entrepreneurs. Il est à ses côtés dans les plus difficiles épreuves et dans ses réussites. Il partage ses expériences, l’accompagne, le guide et le conseille.L’incubateur met en relation également le porteur de projet avec son équipe (des avocats, des experts comptables, des investisseurs par exemple) pour la concrétisation de son projet. Plus d’informations sur l’utilité d’un incubateur ici.


IPO : IPO est l’abréviation d’Initial Public Offering. Ce terme désigne l’introduction en bourse d’une société, autrement dit l’opération financière qui lui permet d’être cotée en actions sur un marché boursier.


KPI : Le terme KPI est un acronyme issu de l’anglais, signifiant Key Performance Indicateur. En français, on parle d’indicateur clé de performance. En termes simples, les indicateurs de performance clés aident les porteurs de projet et parties prenantes à comprendre et à mesurer la performance de l’entreprise par rapport à ses objectifs stratégiques. C’est-à-dire à comprendre si la stratégie porte ses fruits ou non. En outre, les KPI servent à piloter l’activité, à faciliter la prise de décisions, à transmettre la vision du chef d’entreprise aux salariés et tiers, à améliorer les résultats et à prolonger la pérennité de l’entreprise. Les indicateurs peuvent être financiers, RSE, communication, production, marketing, logistiques, de performance, etc. Ils sont multiples et variés et doivent correspondre aux besoins réels de pilotage de l’entreprise. 


Licorne : On ne parle pas ici du cheval blanc fantastique portant une corne sur le front. Une licorne dans le monde des business sont des jeunes start-up, spécialisées dans les nouvelles technologies. Leur principal trait de caractère est d’être une société valorisée à plus d’un milliard de dollars et non cotée en Bourse.

Les startups Licorne sont aussi magiques, puissantes et rares à trouver que les animaux fantastiques. Actuellement, on dénombre près de 200 licornes dans le monde et 4 en France : Blablacar, Vente-Privées, Doctolib et Deezer.

Désormais, vous pouvez affirmer que les licornes existent !


Love Money: Lors d’une création d’entreprise, la love money est la somme investie par la famille et les proches du porteur de projet dans le but de l’aider à se lancer. Cet argent n’a pas de contrepartie réelle dans la prise de participation de l’entreprise et les proches n’ont aucune garantie d’un retour sur investissement. Il s’agit de la première étape de financement de l’entreprise souvent suivie d’un crowdfunding puis de l’ouverture du capital social à des Business Angels.


Market Fit : Le Market Fit c’est lorsque l’offre répond et satisfait le besoin d’un marché existant. Terminologie développée par Marc Andreessen, il s’agit d’un critère très important et scruté par les incubateurs, investisseurs et tout autre acteur de l’écosystème à qui vous présentez votre projet. Une entreprise qui satisfait le besoin existant d’un marché à toutes ses chances de perdurer car elle a déjà une clientèle potentielle. L’erreur à ne pas commettre et de vouloir développer son concept en pensant que le marché s’adaptera. Dans ce cas, il n’y a pas de Fit (d’adéquation) avec le Market et le développement sera plus laborieux. 


MindMap : La mind map en français signifie carte mentale, elle permet de présenter des idées de manière simple et très visuelle. Elle peut être utilisée dans des projets pour comprendre et/ou représenter plus facilement une idée. Dans une mind map on retrouve principalement l’idée centrale, les sous branches et les sujets.


Mail transactionnel : un email transactionnel est indispensable pour un site internet. En effet, lorsqu’un client fait un achat sur un site ou s’inscrit… il s’attend à recevoir un e-mail de confirmation. Si le mail n’arrive pas, le risque est de perdre son client et de le voir aller chez un concurrent ou pire encore, créer un badbuzz pour un simple manque de communication.


NPS = Le Net Promoter Score, ou NPS, est un KPI ou indicateur clé qui nous renseigne sur le degré de satisfaction des clients d’une entreprise, ainsi que sur leur fidélité.
Ce score est calculé à l’aide d’une enquête de satisfaction et doit être analysé en prenant en compte l’ évolution dans la durée et en le comparant avec des autres entreprises du secteur.
Selon le score attribué, les clients sont répartis dans les catégories suivantes :
0-6 : Détracteurs – Ce groupe ne recommandera pas l’entreprise et peut même décourager des amis et des connaissances de devenir des clients. Ils ont également tendance à écrire des critiques ou des évaluations négatives.
7-8 : Passif – Ce groupe n’est pas particulièrement insatisfait, mais il ne recommanderait pas non plus l’entreprise. Ils se comportent de manière neutre à ce sujet. Par conséquent, les passives peuvent être ignorées dans le calcul du NPS.
9-10 : Promoteurs – Les promoteurs perçoivent votre entreprise de manière très positive et la recommandent probablement à leur entourage.


Newsletter : Une newsletter permet de communiquer sur l’activité d’une entreprise, par le biais d’un mail envoyé à un groupe d’individus qui y ont souscrit volontairement. Vous pouvez également vous désabonner de cette newsletter quand vous le souhaitez grâce à une mention spéciale en fin de mail.


Notification push : c’est le terme utilisé pour désigner les messages d’alertes ou notifications envoyés par les applications de nos smartphones. C’est en quelque sorte la sonnerie des réseaux sociaux et autres applis.


Pitch Deck : Un pitch deck est une présentation powerpoint qui regroupe une dizaine de slides qui présentent la start-up sous tous ses angles. Votre présentation doit être attractive et facile à comprendre. Elle est souvent présentée lors d’un comité d’intégration pour présenter son idée, son projet ou son entreprise.


PoC : L’abréviation PoC provient de Proof of Concept ou preuve de concept en français. Ce terme désigne la démarche qui vise à démontrer la faisabilité d’un concept, d’un produit, d’une stratégie ou d’une innovation. Le PoC est effectué très en amont du processus de création du produit ou du service et est souvent demandé par les investisseurs qui veulent s’assurer que le produit dans lequel ils investissent fonctionne d’un point de vue marketing, technique et économique.


Roadmap : Une roadmap se traduit par feuille de route ou calendrier de lancement. C’est une représentation graphique qui détermine le chemin, la route à emprunter, pour atteindre un objectif. La roadmap permet de visualiser facilement et efficacement une stratégie.


ROI : le ROI signifie Return On Investment, ou Retour Sur Investissement (RSI) en français. Ce terme désigne le rendement d’un investissement, c’est le ratio, positif ou négatif de la somme perçue suite à un investissement.


Responsive : Dans le domaine de l’informatique, un site responsive signifie qu’il peut s’adapter à tous types de support (tablette, téléphone, ordinateur). La taille du site change en fonction de l’appareil utilisé et permet de garder les images et textes inchangés.


Start-up : « Start-up » ce terme qu’on entends tous les jours et qui est souvent mal utilisé. Le mot « startup » n’est pas « une jeune entreprise qui démarre » ou « une entreprise dans le numérique ».
La dénomination de « startup » est attribuée plutôt à une phase, une espèce de statuts temporaire de certaines entreprises. Entreprises avec un fort potentiel en terme de revenus et en termes de croissance. Avec un modèle économique innovant et ambitieux en test utilisant une technologie nouvelle et qui généralement ont un besoin de financement massif.
Au terme de cette phase d’expérimentation, la start-up cesse d’être start-up et devient une entreprise si elle succède.


Scalable : Scalable vient de l’anglais scale qui signifie échelle. Une entreprise scalable est une entreprise capable de passer un cap, en produisant plus et en multipliant le chiffre d’affaires, notamment en réalisant des économies d’échelles grâce à un produit générique qui convient à un maximum de clients. Une startup scalable est une startup capable de devenir une entreprise performante et rentable.


SEO : Le SEO ( Search Engine Optimization) est ce qu’on appelle du référencement naturel. Le but est d’avoir la meilleure position possible sur Google sans utiliser d’annonce, mais en optant pour un entretien régulier sur son site internet. Avant toute chose, il faut élaborer une stratégie de contenu à suivre, se mettre à la place de l’internaute et choisir des mots-clés.
Il existe plusieurs site tel que Google Keywords Planner, Google trends, pour trouver ce que cherche les internautes et ainsi nous aider dans la recherche de mots-clés. Vous pouvez utiliser Google Analytics et Google Search Console pour analyser votre SEO.


SEA : Le SEA ( Search Engine Advertising) est ce qu’on appelle du référencement payant. Son but est de générer du trafic par le biais d’annonces payantes en garantissant des résultats rapides. Comme pour le SEO, vous devez au préalable avoir établi une stratégie de communication ainsi qu’avoir recherché votre liste de mots-clés. Si vous souhaitez faire du SEA, Google Ads sera votre allié.


Seed : Seed, Seed capital, Seed money, capital d’amorçage, tous ces termes signifient la même chose, il s’agit des fonds de départ nécessaires au lancement d’une société (étude de marché, R&D, frais de création de la structure d’expert comptable et avocat, etc.). Ces fonds sont le plus souvent apportés par le/la créateur, sa famille et amis qui s’inscrivent alors dans une démarche de capital risque.
Seed signifie en anglais “semer”, “ensemencer”, “planter”, ce sont bien les premières graines investies pour faire grandir son projet.


Seeking : Seeking est souvent un mot barbare, très utilisé lors de levées de fonds pour définir simplement le montant que l’entreprise cherche à lever. En fin d’Evelator Pitch l’animateur de la réunion demandera “peux-tu nous rappeler ton Seeking et ton Pre-Money?”

Seeking signifie en anglais “rechercher”, “courir après” … dans le jargon le seeking représente le montant après lequel l’entreprise court pour se dévelop